Bassins, cascades et piscine naturelle

Catégories Baignade, La Réunion, Rando
La crique de la Pointe au Sel, un des bassins de l'Ouest de la Réunion

Itinéraire de 2 jours dans le Sud de l’île de la Réunion

Les eaux bleu turquoise du bassin de la Pointe au Sel à Saint-leu

Nous partons à la découverte des bassins de l’île. Notre weekend commence à Saint-Leu, dans l’Ouest de la Réunion (ville dans laquelle j’ai grandi !). Notre 1ère étape est le bassin de la Pointe au Sel, surnommé « La Caverne ». Cette crique se trouve à la sortie de Saint-Leu (direction Saint-Pierre). La sortie Pointe au Sel est bien indiquée. On se gare et passe devant le musée de sel, le sel de Saint-Leu étant le plus réputé de la réunion. N’hésitez pas à y faire un tour, la visite est libre et gratuite avec un film de présentation sur l’histoire du sel de Saint-Leu. On peut en acheter sous différentes formes et il y a souvent une expo d’aquarelles. Pas bien long, ça ne sera pas la visite de vos vacances, mais il a le mérite d’exister !

Les bassins – découvrir la crique de la Pointe au Sel

On poursuit à pied sur une trentaine de mètres, direction la falaise et la mer. En contrebas, on peut apercevoir un bassin aux eaux bleu turquoise, on y est. La crique de la Pointe au Sel est un mélange d’eau de mer qui vient de l’Océan, et d’eau douce (plus fraîche) qui coule à travers la roche volcanique. Après avoir effectué la descente jusqu’au seul petit banc de sable présent en bas, les festivités commencent. On pique-nique, on se baigne et on s’amuse à faire les plus beaux sauts (entre 3 et 5 mètres). La température de l’eau est agréable même si de petits poissons noirs très territoriaux (les demoiselles) s’amusent à nous picorer les jambes dès qu’on a le malheur de passer trop près de leur « territoire ». Ça ne fait pas bien mal, mais ça surprend !

C’est un endroit que j’aime beaucoup, découvert étant petite en me promenant le long de la côte depuis Saint-Leu, un après-midi. Aujourd’hui assez connu, vous serez rarement les seuls à avoir cette bonne idée. Mais la beauté du lieu et des paysages alentours, valent bien le détour.

Saut dans le bassin aux eaux bleu turquoise de la Pointe au Sel

En route vers Manapany-les-Bains, un écrin de verdure face à l’océan

Après avoir fait quelques sauts à la Pointe au Sel, on reprend la voiture direction Manapany, encore une vingtaine de minute après Saint-Pierre. Situé entre Petite-Ile et Saint-Joseph, dans le Sud de l’île de la Réunion, Manapany est un endroit très vert où l’on peut apercevoir le « lézard vert », espèce endémique de la Réunion et particulièrement du coin.

Si vous n’avez pas prévu de repasser dans le Sud de la Réunion, n’hésitez pas à faire un détour par la plage de Grande Anse. C’est pour nous la plus belle plage du Sud de l’île. Très prisée le weekend par les réunionnais en pique-nique, mais attention bivouaquer y est désormais interdit.

Pour info, Manapany signifie « chauve-souris » en malgache (beaucoup de noms de lieux à la Réunion viennent du malgache, comme Cilaos, Salazie et bien d’autres encore…). L’histoire raconte que les esclaves malgaches en mangeaient autrefois régulièrement. On y trouve un ancien four à chaux en ruine qui servait au blanchiment…de la canne à sucre. What else ?

Vagues, festival, bassins et piscine naturelle

On décide donc de se poser au niveau du cul de sac (un petit rond point) à la fin du village. A notre droite, une petite ravine et des grands blocs rocheux. Assis dans l’herbe, nous faisons face au déferlement des vagues qui viennent s’abattre sur les rochers. C’est assez spectaculaire, violent et apaisant à la fois. Surtout lors des fortes houles.

Déferlement des vagues et piscine naturelle à Manapany les Bains

Avant la crise requin, se tenait tous les ans le Manapany Surf Festival, car Manapany-les-Bains abrite un spot de surf particulièrement beau. Aujourd’hui, après s’être transformé en Manapany Escalade Festival il y a 2 ans, ce Festival est maintenant un Festival métissé multi sport. Au programme, musique créole, maloya, roots reggae, world fusion… Et côté sport, pêche, VTT Trial, sports urbains… Il a lieu tous les ans au mois de Septembre (17 et 18 septembre 2016).

Avant que la nuit ne tombe, on va profiter de la petite piscine naturelle de Manapany. Constituée de roches basaltiques, parfait pour se rafraîchir en fin de journée. Le panorama est superbe, de petites collines vertes, au loin, les montagnes et les vagues qui se jettent sur les rochers au-delà de la piscine. On part ensuite poser notre tente pour bivouaquer, bercés par le bruit de la mer et de l’Océan Indien.

Adieu la mer, direction Langevin et ses bassins

Le lendemain, nous partons direction la rivière, ses cascades et bassins. La rivière Langevin est un site naturel de la commune de Saint-Joseph. Le weekend, il y a toujours de vieux messieurs en train de jouer aux échecs sous les premiers kiosques que l’on peut croiser sur le chemin. C’est là aussi qu’on passe devant les quelques petites boutiques qui dépannent bien s’il manque du pain pour le casse-croûte du midi.

Sur la gauche, il y a aussi certains endroits avec de petits toboggans naturels, dur à trouver si on ne les connait pas. On peut essayer de chercher du regard les enfants en train de se laisser glisser joyeusement. Non loin de là, la possibilité également de faire de la pêche à la truite, encore jamais testé, mais on y pense dès qu’on y va.

Cascade de Grand Galet, la plus majestueuse de Langevin

On continue notre chemin car nous voulons nous rendre jusqu’au bout de la rivière Langevin, la majestueuse cascade de « Grand Galet ». Un point de vue sur la superbe cascade de Grand Galet permet de prendre de belles photos. Il n’est pas rare d’y croiser un groupe qui fait de la tyrolienne. Car c’est le départ d’une randonnée canyoning bien connue, sensations garanties !

La cascade de Grand Galet, 1er des bassins de la rivière Langevin

A droite des barrières, il y a un passage pour descendre au pied de la cascade de Grand Galet et ses nombreux bassins. On y va pour pique-niquer sur les gros rochers secs un peu plus bas que le premier bassin. Cela donne sur un second. Si on veut s’y baigner, on peut soit sauter, soit descendre par la droite par un petit chemin un peu boueux (mais qui arrive directement dans l’eau).

Après avoir mangé nos sandwichs fait maison et nos fruits frais, on décide de redescendre toute la rivière (plutôt une partie, car ça prendrait la journée de la redescendre jusqu’en bas). Une partie de la redescente directement par la rivière et l’autre par la route. Attention pour ceux qui ont le vertige, il y a plusieurs passages où l’on ne peut continuer qu’en sautant d’un bassin à l’autre.

Cascade du Trou Noir et des Zirondelles

On continue jusqu’à la prochaine cascade, celle du « Trou Noir ». On y trouve une toute petite marche facile (environ 15 minutes), accessible aussi pour les enfants. De magnifiques chutes d’eau avec en contre bas un bassin dont l’eau est fraîche et limpide. Même si l’eau est froide, impossible de ne pas faire trempette. On peut même y croiser quelques truites !

En redescendant toujours plus bas, il y a la cascade et le bassin des Zirondelles. Moins impressionnant que les 2 premiers bassins, il reste néanmoins sympa à voir.  Ayant pris un peu plus de temps que prévu, on ne traîne pas histoire de ne pas être rattrapé par la tombée de la nuit. On retourne donc à notre voiture pour rentrer de notre beau weekend nature dans le Sud Sauvage de l’île.

Baignade et sauts dans les différents bassins de la rivière Langevin

Produits locaux et coulées de lave

Sur la route, on croise des petits marchands de légumes mais aussi et surtout, de miel. Et pas n’importe quel miel… miel de baies roses, de letchis (mes 2 préférés). Mais aussi du miel de la forêt, et plus rarement de bibasse ou d’eucalyptus. J’en profite pour reprendre du miel de letchi. Un miel qui tire vers le beige et plus épais que le miel habituel, tellement bon.

Si vous ne pensez pas revenir dans ce coin, vous pouvez pousser un peu jusqu’aux coulées de lave. C’est assez impressionnant de voir la force de certaines éruptions. La lave qui a coulé tout droit jusqu’à la mer… Avec un peu plus de temps, on peut même faire les tunnels de lave, pour une expérience volcanique !

Itinéraires et contacts

La Pointe au Sel (Saint-Leu), Manapany (Petit-Ile) et la Rivière Langevin (Saint-Joseph) sont des endroits très facile à trouver et bien indiqués.

  • Musée de Sel : 25 Pointe au Sel les Bas, Saint-Leu 97436, Ile de La Réunion. Tél : 0262 346 700

Autres activités dans les environs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *